03.09.2021

LIBERTE !

Retrait du pass sanitaire, abrogation de la loi du 5 août

 

En quoi la suspension du contrat de travail et du salaire, le refus d’embauche combattent-ils la COVID 19 ? C’est pourtant ce que la loi du 5 août et son décret du 7 prétendent, depuis mercredi 1er septembre !

En quoi l’obligation faite aux personnels soignant de se vacciner sous peine de révocation combat-elle la COVID 19 quand ces mêmes personnels soignant sont au front depuis 1 an et demi, sans masque ni blouse pendant des mois, toujours moins nombreux, sans lit ? 1 800 ont encore été supprimés depuis mars 2020 !

En quoi l’obligation du « pass sanitaire » dans de nombreux lieux, dont les salles de spectacle et cinéma contribue t’elle à combattre la COVID 19, quand aucun cas de contamination n’y a à ce jour été démontré ? C’est pourtant ce que vient encore de déclarer le Président de la République, à Marseille : « Cet instrument provisoire (…) évite de fermer les structures. C’est parce qu’il y a le pass sanitaire qu’on n’a plus besoin de fermer les restaurants, les cafés, les théâtres, les cinémas, les salles de spectacles, les activités sportives ». Cette déclaration nous rend une nouvelle fois prétendument responsables de l’épidémie, comme d’autres salariés sont stigmatisés, soignants, enseignants, commerçants…

En quoi continuer de s’acharner contre la liberté de prescription des médecins, procéder à une vaccination massive sans contrôle médical systématique, ni à priori ni à postériori garantit-il en quoi que ce soit la santé publique ?

Nous ne sommes pas dupes

Il n’a échappé à personne que le 12 juillet, le Président de la République a lié dans une même allocution pass obligatoire, réforme de l’assurance chômage au 1er octobre et reprise de la réforme par points des retraites ; en quoi ces réformes peuvent-elles combattre la COVID 19 ? Plutôt, toutes les restrictions des libertés les plus élémentaires dont le gouvernement use et abuse depuis des mois, sont une formidable opportunité pour restructurer et licencier massivement et se débarrasser, enfin, des acquis de 36 et 45. Le MEDEF ne s’y trompe pas et à sa récente « université d’été », a réservé à B. Lemaire une standing ovation…

L’avenir en France de la création artistique et de nos emplois est en jeu

Conséquences des confinements, couvres feu, fermetures, limitations de jauge… des centaines de Compagnies, des dizaines de théâtres et de productions cinéma indépendantes, des milliers d’emplois d’artistes et de techniciens ont dors et déjà disparu. Le nombre de spectacles présentés cette année dans le OFF d’Avignon a chuté de 33%. Le pass obligatoire d’une durée provisoire déjà repoussée est un nouveau coup de poignard contre la création et nos emplois. Nous l’avons dénoncé dès juillet. Nous avons appelé les artistes à se joindre en août aux manifestations du samedi contre le pass sanitaire. Nous les appelons à se joindre à celles, partout en France, qui auront lieu SAMEDI 4 SEPTEMBRE.

Partout, réunissons-nous en Assemblées générales

Nous avons su, tout au long des mois de mars et avril défendre nos emplois, nos droits et notre outil de travail alors lock-outés, par l’occupation des théâtres. Ensemble, artistes auteurs, interprètes, techniciens,  personnels administratifs et d’accueil, discutons des moyens à mettre en œuvre pour que cesse le saccage de la création artistique en France, joyau parmi d’autres issu de la Libération, outil de liberté et d’émancipation et de plaisir.

 

Le  Syndicat  National   Libre   des   Artistes   Force   Ouvrière   appelle   dors   et   déjà   les   artistes   à   participer le 5 octobre prochain aux grèves et manifestations appelées par les Confédérations syndicales.

Le bureau national, le 3 septembre 2021.

 

Actualité…

LIBERTE !
Retrait du pass sanitaire, abrogation de la loi du 5 août

NON au PASSE « sanitaire », fossoyeur de l’hôpital public, de nos libertés et de nos emplois, abrogation de la loi dite de « gestion de la sortie de crise sanitaire »

Coup de poignard contre les Festivals, la création et nos emplois NON au PASS « sanitaire »

Un coup de poignard contre les Festivals, la création et nos emplois

Election ADAMI Juin 2021 : Le SNLA-FO soutient et appelle à voter pour Leslie Bourdin et Xavier Mussel.

Intervention de Franck GUILBERT, secrétaire général du SNLA, à la manifestation du 22 mai 2021 - Paris.

Unis, nous pouvons gagner !
Manifestons le 22 mai en direction du Ministère.

Manifestons le 11 et le 22 mai !

Unis, nous pouvons gagner !

Ouverture immédiate de tous les lieux culturels ! Pour un plan de sauvegarde de l'emploi et le maintien intégral de nos droits

Assez de cette vie de Chien !

Unis, nous pouvons gagner !

Le SNLA-FO appelle à l’extension des occupations des théâtres et salles de spectacle...

REOUVERTURE des THÉÂTRES et de toutes les SALLES

Nous voulons tous vivre, libres !

Réouverture immédiate et totale des théâtres et de tous les lieux de spectacles, des centres d’Art et des Musées

Nous voulons travailler, nous saluons les directeurs qui réouvrent leur théâtre

Quelle différence entre les m3 de la foi, et les m3 de la pensée ?

Retrait de l’Etat d’urgence et de la loi de « sécurité globale »

Les artistes et la création survivront, quoi qu’il en coûte Non au Couvre-Feu... !

Des « États généraux des festivals » ? Pourquoi faire ?

Nous voulons reprendre le travail maintenant, sans restrictions