21.07.2021

Coup de poignard contre les Festivals, la création et nos emplois

NON au PASS « sanitaire »

 

En ce 21 juillet, à nouveau, des restrictions drastiques frappent nos secteurs.

Dès 50 spectateurs dans une salle de spectacle et de cinéma, seuls les détenteurs du pass sanitaire seraient acceptés ; c’est-à-dire devront être vaccinés (deux fois, depuis au moins 1 semaine), ou se prévaloir d’un test négatif de – de 48h, dès 18 ans.

Le ministre Véran et ses porte-voix font entendre à l’ancan que les contaminations au COVID auraient bondi de 150% en 1 semaine. Santé publique France, le site de son propre ministère publie une augmentation de 2,6%. D’autres établissement seront bientôt concernés, tels les bars, restaurants, supermarchés mais ni le métro parisien ou le Réseau Express Régional (francilien) où des millions de salariés s’entassent chaque jour…. pour aller travailler.

En un an, le gouvernement a encore fermé 1300 lits d’hôpitaux, de réanimation compris ; il maintient son projet funeste de fermeture d’hôpitaux entiers tels Beaujon et Bichat dans les Hauts de Seine et à Paris, mais prend de nouvelles mesures de coercition contre la population. Singulièrement, il s’acharne contre les lieux de convivialité, de réflexion, de détente. Car de masques FFP2 que nous réclamons depuis 17 mois pour les spectateurs qui en souhaiteraient, il n’est toujours pas question.

Ces nouvelles mesures, dissuasives pour le public, menacent théâtres, cinémas et compagnies indépendantes qui avaient réussi à survivre et s’étaient lancé à corps perdu dans les Festivals. Elles menacent nos emplois et œuvres.

 

Non seulement les compensations annoncées ne correspondent une nouvelle fois pas aux besoins, mais c’est que nous en avons assez d’être pris pour les boucs émissaires, comme le sont aussi les soignants, d’une situation dont le gouvernement est seul responsable. De nouveaux Festivals ont jeté l’éponge, tel Aurillac. Combien d’œuvres ne seront pas partagées avec le public, après des mois de répétition et de préparation ? combien d’heures de travail en moins ?

Le Syndicat National Libre des Artistes appelle les artistes à s’organiser, avec leurs collègues techniciens, face à ces nouvelles mesures de coercition et d’acharnement contre la création.

Le Syndicat National Libre des Artistes Force Ouvrière appellera les artistes à se joindre à toute manifestation contre ce nouveau coup de poignard.

Nous voulons vivre, et travailler !

Le bureau national, Avignon, le 21 juillet 2021. 

Actualité…

Coup de poignard contre les Festivals, la création et nos emplois NON au PASS « sanitaire »

Un coup de poignard contre les Festivals, la création et nos emplois

Election ADAMI Juin 2021 : Le SNLA-FO soutient et appelle à voter pour Leslie Bourdin et Xavier Mussel.

Intervention de Franck GUILBERT, secrétaire général du SNLA, à la manifestation du 22 mai 2021 - Paris.

Unis, nous pouvons gagner !
Manifestons le 22 mai en direction du Ministère.

Manifestons le 11 et le 22 mai !

Unis, nous pouvons gagner !

Ouverture immédiate de tous les lieux culturels ! Pour un plan de sauvegarde de l'emploi et le maintien intégral de nos droits

Assez de cette vie de Chien !

Unis, nous pouvons gagner !

Le SNLA-FO appelle à l’extension des occupations des théâtres et salles de spectacle...

REOUVERTURE des THÉÂTRES et de toutes les SALLES

Nous voulons tous vivre, libres !

Réouverture immédiate et totale des théâtres et de tous les lieux de spectacles, des centres d’Art et des Musées

Nous voulons travailler, nous saluons les directeurs qui réouvrent leur théâtre

Quelle différence entre les m3 de la foi, et les m3 de la pensée ?

Retrait de l’Etat d’urgence et de la loi de « sécurité globale »

Les artistes et la création survivront, quoi qu’il en coûte Non au Couvre-Feu... !

Des « États généraux des festivals » ? Pourquoi faire ?

Nous voulons reprendre le travail maintenant, sans restrictions