22.09.2021

Le syndicat national Libre des Artistes Force Ouvrière appelle les artistes à se joindre à la mobilisation interprofessionnelle du 5 octobre prochain.

 

Le 5 octobre, les confédérations syndicales FO, CGT, FSU, Solidaires avec la FIDEL, le MNL, l’UNEF, l’UNL appellent tous les salariés de tous les secteurs professionnels, les jeunes, étudiants et lycéens, les retraités à se mobiliser :

  • pour l’abandon définitif des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage
  • le rétablissement de tous les droits et libertés pour la jeunesse comme pour le monde du travail, notamment

 

Parmi ces droits et libertés, il y a celles d’être soignés en cas de maladie et d’accident. Or plus de 3 000 personnels soignants et hospitaliers ont été mis à pied depuis le 15 septembre.
Usant jusqu’à la lie du prétexte de la COVID, le gouvernement met en réalité en œuvre un plan gigantesque de restructuration de l’hôpital public, aux dépens de l’immense majorité de la population, aux dépens de tous les salariés et jeunes.

Dans le spectacle, nous sommes également victimes d’un plan de restructuration, insidieux.
Nul besoin de nous « suspendre », nos embauches sont juste… annulées ! Le passeport sanitaire obligatoire au delà de 50 spectateurs dès le 21 juillet et partout depuis le 1er septembre a conduit à de nombreuses annulations de Festivals, et continue ses ravages. Les annulations de dates et d’embauches se multiplient. N’est-ce pas enfin l’occasion de faire disparaître des milliers d’artistes et de techniciens, des centaines de Compagnies pour le gouvernement et Bachelot, comme le souhaitait en 2003 déjà son ex-collègue Aillagon : « il y a trop d’artistes, trop de Compagnies » disait-il !

 

A l’inverse, nous continuons d’exiger :

  • la compensation intégrale de toutes les pertes salariales et d’exploitation des structures non lucratives du fait des restrictions successives
  • la distribution gratuite de masques FFP2 dans toutes les salles de spectacle pour tous les spectateurs qui souhaiteraient en disposer.

 

Les faits sont là : aucun cluster n’a été constaté depuis mars 2020 dans les salles de spectacle et les cinémas et les études menées à Barcelone et en Allemagne l’ont prouvé : les masques FFP2  sont la meilleure protection contre la COVID. Pourquoi un tel acharnement sinon tenter de nous faire disparaître ?

 

Nous souscrivons à l’appel FO, CGT, FSU, Solidaires, avec l’UNEF et l’UNL des Unions d’Ile de France lesquelles « réaffirment leur opposition à un passe sanitaire comme nouvel outil législatif permettant le fichage et la poursuite du Code du travail et des droits des salariés par lequel le gouvernement essaye de faire oublier sa responsabilité face à son incurie en matière de santé publique et face à la poursuite de la casse de l’hôpital public et des services publics (…) Avec elles, nous exigeons « qu’il n’y ait aucune sanction contre les salariés » et « l’arrêt des licenciements et la fin des dérogations au code du travail et aux garanties collectives » notamment.

 

Le 1er juillet, les employeurs privés du spectacle vivant ont obtenu des fédérations syndicales du spectacle, bien dociles, la réduction du temps de temps de travail des contrats de longue durée dans les Théâtres privés, ceux-là même qui en août 2020 ont touché les centaines de millions du plan Castex. Ils ont obtenu le passage à 4 au lieu de 6 ou 7 le nombre de représentations hebdomadaires garanties aux artistes par la convention collective dans ces mêmes théâtres privés. Et au nom de quoi ? De la COVID ! « Certaines dispositions actuelles de l’annexe 1 (…) deviennent dans le contexte lié à la crise sanitaire inadapté »  sic ! « Les partenaires sociaux concluent que des mesures d’adaptation à cette baisse durable d’activité sont nécessaires pour ne pas détériorer davantage la situation économique et financière des entreprises » etc… Et celle des salariés ?!

« Il existe (…) une grande incertitude sur l’appétence des spectateurs à revenir dans les salles de spectacles pour les mois à venir et tant que la pandémie ne sera pas maîtrisée »…

 

Comme si toutes les mesures d’interdiction, fermetures, couvre-feu, et maintenant le passeport sanitaire n’impactaient pas l’ « appétence» du public pour les salles de spectacle.

 

Nous n’acceptons pas, pas plus que les personnels hospitaliers, les enseignants…d’être victimes de choix qui consistent à interdire, contrôler, ficher, licencier plutôt que de prévenir, protéger et soigner. La libre prescription médicale continue d’être empêchée, 1 800 lits d’hôpitaux, de réanimation compris, ont été encore supprimés depuis mars 2020.

 

Le 5 octobre, soyons nombreux à manifester pour exiger

  • l’abandon de la réforme de l’assurance chômage et une prorogation d’un an et non de 4 mois de l’année blanche pour les salariés intermittents avec seuil d’accès à 253h pour les primo-entrants sans limite d’âge
  • la compensation intégrale de toutes les pertes salariales et des Compagnies depuis mars 2020
  • un plan massif de recrutement, à tout le moins l’organisation d’auditions publiques des artistes interprètes dans les Institutions
  • l’arrêt de toutes les restrictions et contrôles, l’abrogation de l’Etat d’urgence et la mise à disposition de masques FFP2 pour ceux qui le souhaitent
  • pour la défense des retraites par répartition et des régimes spéciaux

 

Dès maintenant, discutons et ensemble, avec nos collègues techniciens, administratifs et personnels d’accueil, préparons notre mobilisation le 5 octobre.

 

Le Conseil national, le 22 septembre 2021

 

Actualité…

Le syndicat national Libre des Artistes Force Ouvrière appelle les artistes à se joindre à la mobilisation interprofessionnelle du 5 octobre prochain

Intervention de Franck GUILBERT, secrétaire général du SNLA, à la manifestation du 22 mai 2021 - Paris.

Unis, nous pouvons gagner !
Manifestons le 22 mai en direction du Ministère.

Manifestons le 11 et le 22 mai !

Unis, nous pouvons gagner !

Ouverture immédiate de tous les lieux culturels ! Pour un plan de sauvegarde de l'emploi et le maintien intégral de nos droits

Assez de cette vie de Chien !

Unis, nous pouvons gagner !

Le SNLA-FO appelle à l’extension des occupations des théâtres et salles de spectacle...

REOUVERTURE des THÉÂTRES et de toutes les SALLES

Nous voulons tous vivre, libres !

Réouverture immédiate et totale des théâtres et de tous les lieux de spectacles, des centres d’Art et des Musées

Nous voulons travailler, nous saluons les directeurs qui réouvrent leur théâtre

Quelle différence entre les m3 de la foi, et les m3 de la pensée ?

Retrait de l’Etat d’urgence et de la loi de « sécurité globale »

Les artistes et la création survivront, quoi qu’il en coûte Non au Couvre-Feu... !

Des « États généraux des festivals » ? Pourquoi faire ?

Nous voulons reprendre le travail maintenant, sans restrictions